Votre dernier numéro

 

L’analphabétisation, un fléau économique et social

1 avril 2017
Myriam Désourdy, La Fondation pour l’alphabétisation


À l’ère des médias sociaux et de la société du savoir, il peut être difficile de croire que près d’un Québécois sur cinq est analphabète. Pourtant, encore aujourd’hui, plus de 50 % des Québécois âgés de 16 à 65 ans ont de la difficulté à lire en vue d’apprendre, de comprendre, d’agir ou d’intervenir en toute autonomie.

Les enjeux de l’analphabétisme sont évidemment nombreux et dommageables à plusieurs égards. En plus d’affecter directement le quotidien des personnes analphabètes et, dans plusieurs cas, d’hypothéquer leur avenir, ce fléau affecte la société tant au plan social qu’économique. Les conséquences pour les individus sont bien connues : capacité limitée à obtenir et comprendre de l’information essentielle, revenus inférieurs, emplois de piètre qualité, accessibilité restreinte à la formation continue ou au perfectionnement professionnel et précarité financière. Statistiquement, le taux de chômage est deux à quatre fois plus élevé chez les personnes peu scolarisées que parmi celles qui détiennent un diplôme universitaire. Une personne qui ne peut comprendre un simple article de journal pourra difficilement  s’investir pleinement dans sa communauté et sa démarche citoyenne sera également limitée. L’alphabétisation permet une meilleure accessibilité au marché du travail et participe à son épanouissement en tant que citoyen; ces outils sont essentiels au développement et à la croissance du capital humain et surtout à l’exercice de la démocratie de notre société.

D’autre part, des études démontrent que l’analphabétisme entraîne également un lot d’enjeux affectant particulièrement la santé physique et mentale des personnes analphabètes. Ces dernières subissent généralement plus d’accidents sur leur lieu de travail, mettent plus de temps à se rétablir et sont souvent plus enclines à faire mauvais usage de médicaments par méconnaissance des ressources disponibles et parce qu’elles ont de la difficulté à lire et à comprendre l’information inhérente à leur condition.

À travers tous les cycles de la vie, l’alphabétisation est primordiale. Qu’il s’agisse de faire la lecture aux tout-petits, de la promouvoir auprès des enfants, de créer des activités de lecture et d’écriture chez les adolescents ou encore d’offrir des ressources de mise à niveau pour les adultes, la lecture et l’écriture composent la clef de voûte de notre société.

Malheureusement, il est aussi démontré que les personnes analphabètes valorisent peu l’éducation ou la lecture en famille, ce qui entraîne souvent la transmission intergénérationnelle de l’analphabétisme. C’est pourquoi plusieurs programmes, tel que La lecture en cadeau, visent à améliorer les compétences en lecture et en écriture de tous les membres de la famille, parents et enfants. Lire ou accompagner son enfant tout au long de sa scolarité donne souvent des résultats satisfaisants. Il faut savoir que l’alphabétisation commence dès la naissance, alors que les enfants font leurs premières expériences avec les mots, notamment par mimétisme de leurs parents. La façon d’agir avec nos enfants est donc primordiale pour le développement de leurs capacités de lecture et d’écriture : il suffit simplement de prendre un moment pour lire avec eux, discuter, ou simplement de faire un dessin en leur compagnie.

Comment rompre le cycle de l’analphabétisme ? Nous devons conjuguer nos efforts pour ensemble vaincre l’analphabétisme et ses répercussions. Plusieurs pistes sont envisageables : la formation de base en entreprise, le transfert des connaissances (entre les travailleurs à l’aube de la retraite et les employés de tous âges), le travail auprès des familles afin de prévenir le décrochage scolaire et l’analphabétisme, ou encore, donner davantage aux jeunes provenant de milieux défavorisés les moyens d’étudier. En assurant la participation des organismes communautaires, des entreprises, des gouvernements et surtout des individus, il est possible de renverser la situation. Ensemble, un livre à la fois.   

Pour s’abonner :
www.fondationalphabetisation.org

Retour