Votre dernier numéro

 

Accro au texto ?

1 octobre 2017
Par l’Association des chiropraticiens du Québec
 

 

La technologie s’immisce dans nos vies quotidiennes à la vitesse grand V. Les Canadiens échangent en moyenne 267,8 millions de messages textes par jour ! Regardez autour de vous : les téléphones intelligents, les consoles de jeu portatives, les lecteurs MP3, les livres et les tablettes électroniques foisonnent !

 

LE TEXT NECK SYNDROME 

La posture déficiente souvent adoptée pour l’utilisation de ces appareils, la flexion du cou accentuée par le poids de la tête penchée vers l’avant, entre autres, a des conséquences sur la santé neuro-musculo-squelettique des utilisateurs. Cette posture est reconnue pour entraîner l’élongation musculaire, augmenter les problèmes de tunnels carpiens et augmenter les risques d’hernies discales. De plus, lorsque la tête est avancée d’un pouce vers l’avant, cela augmente le poids de celle-ci sur la colonne vertébrale de dix livres supplémentaires. Finalement, la position de la tête en avant augmente la compression des disques et peut causer une arthrose précoce. Les effets combinés des claviers microscopiques, des postures tendues et des mouvements répétitifs ne sont que quelques-uns des facteurs qui augmentent les malaises ressentis par les « accros du texto ». 

LES DANGERS DE LA TECHNO 

Les messages texte étant le mode de communication principal des adolescents, il devient impératif de les éduquer sur la bonne posture à adopter lorsqu’ils s’adonnent à leur passetemps favori. Sinon, les conséquences sur leur santé peuvent être importantes à long terme. Les symptômes les plus fréquents liés au syndrome du cou texto sont les maux de tête, la raideur de la nuque et du dos, les douleurs aux poignets et aux épaules, des engourdissements dans les mains et la perte de la courbe naturelle du cou pouvant engendrer des problèmes d’arthrose à long terme. 

 

COMMENT ÉVITER LE SYNDROME DU COU TEXTO ? 

  • Prenez des pauses fréquentes. Profitez-en pour vous étirer.
  • Veillez à maintenir votre appareil à la hauteur des yeux, évitez de fléchir la tête vers l’avant. 
  • Gardez les coudes près du corps et les épaules détendues.
  • Utilisez des coussins ou un oreiller pour déposer les bras et surélever l’appareil.
  • En posture assise, veillez à garder le dos droit et au support de la région lombaire. 
  • Utilisez le « main libre » pour éviter de coincer le téléphone entre votre oreille et votre épaule.
  • Utilisez un support lorsque vous déposez votre tablette sur une table afin de l’incliner.

 

SOUFFREZ-VOUS DE NOMOPHOBIE ? 

Le besoin de rester connecté, d’être joignable en tout temps, la nomophobie, peut devenir une dépendance et même se transformer en une peur morbide de ne pas avoir son téléphone portable sous la main. Renouez avec le plaisir du contact direct et chaleureux avec les gens, considérez-le même comme une activité à saveur rétro ! Si vous devez, malgré tout, utiliser ce type d’appareil de manière prolongée pour le travail ou même pour vos loisirs, votre chiropraticien vous indiquera la bonne posture à adopter selon votre cadre d’utilisation, de manière à en minimiser les impacts sur la santé de votre système neuro-musculo-squelettique.   

 

Pour info : 

Vous avez votre téléphone intelligent en main ? 

Visitez le www.chiropratique.com

Retour