Votre dernier numéro

 

Le parent : un collaborateur essentiel pour l’intervenant

1 février 2018
Par Christine Vallières, responsable des communications, Toujours ensemble

 

Établi à Verdun depuis 1986, Toujours ensemble est un organisme communautaire dont la mission est de venir en aide aux jeunes confrontés à des difficultés scolaires, familiales, économiques ou sociales. Ayant au cœur de ses préoccupations la réussite scolaire et le désir de répondre aux besoins de la communauté, l’organisme a développé, au fil des ans, une programmation en persévérance scolaire pour les jeunes du quartier. Pour garantir leur réussite, Toujours ensemble préconise une approche communautaire afin que le jeune puisse développer son autonomie et son plein potentiel avec l’appui de divers acteurs et ressources de son milieu. Et cela passe nécessairement par la collaboration active du parent, qui est le premier partenaire de la réussite scolaire de l’enfant.

Cette implication se traduit par une participation étroite avec l’intervenant. Le parent prend part aux différentes rencontres de suivi qui permettent de valider le plan d’action et de l’adapter au besoin. « On s’attend, lors de ces rencontres, à ce que le parent nous confirme si nous sommes sur la bonne voie avec notre plan d’action, s’il voit des améliorations ou autres choses à travailler. Nous allons l’adapter en conséquence, car le parent est l’expert de son enfant et nous lui reconnaissons cette compétence », explique Mariana Caloca, coordonnatrice du programme au primaire Sac à dos. Le parent devient dès lors une source importante d’information pour l’intervenant. Mélissa Langevin, conseillère-ressource parent-élève du programme au secondaire Passeport pour ma réussite, abonde dans le même sens : « pour pouvoir offrir au jeune les ressources nécessaires aux différentes problématiques, il faut avoir les détails sur comment ça se passe à la maison. On ne peut pas se baser uniquement sur les observations faites au programme, et c’est là que la collaboration avec le parent est cruciale ».

Cet engagement va au-delà de l’aide aux devoirs. La motivation, l’encouragement dans les activités parascolaires et la valorisation de l’apprentissage sont tout autant de façons de contribuer à la persévérance scolaire de l’enfant. Sur ce dernier point, Mélissa est formelle :

« S’il n’y a pas de suivi à la maison, nous travaillons dans le vide. L’implication de la famille dans la réussite scolaire est implicite. C’est un continuum : le parent doit avoir le même discours que nous et l’école quant à l’importance de la poursuite des études. » Mariana renchérit : « Lorsque les parents aident à cibler les besoins des jeunes et qu’ils travaillent dans le même sens que l’équipe-école et les intervenants, cela permet d’offrir une continuité et une cohérence dans l’apprentissage de l’enfant. »

L’équipe de Toujours ensemble encourage les parents à chercher les ressources qui pourront les aider dans l’apprentissage de leur enfant. « Il ne faut pas avoir peur d’aller à l’école, de discuter de votre enfant avec l’équipe-école et avec nous. Il faut nous dire comment nous pouvons vous aider avec votre enfant », poursuit Mélissa. Comme l’illustre bien une expression souvent utilisée au sein de l’organisme : Ensemble, nous faisons une différence!  

Pour plus d’information :
toujoursensemble.org


Retour