Votre dernier numéro

 

La nouvelle politique de la réussite éducative

1 juin 2018
Par Nathalie D’Amours, porte-parole pour FamillePointQuébec

 

En pensant aux services de garde en milieu familial, je m’interroge sérieusement sur les objectifs de cette nouvelle politique. Comment cette politique a pu être présentée et adoptée aussi facilement sans que l’ensemble des enjeux n’ait pu être exposé sur la place publique ? Le projet de loi a attiré beaucoup plus l’attention sur la possibilité d’anéantir la garde en milieu familial privée que sur les fondements éducatifs de cette politique. Voici quelques interrogations par rapport aux objectifs.

ASSURER AUX ENFANTS DE 0 À 8 ANS DES TRANSITIONS HARMONIEUSES ENTRE LES MILIEUX ÉDUCATIFS
Les parents disposent d’un dossier éducatif pour suivre le développement de leur enfant, mieux détecter ses difficultés et favoriser des transitions harmonieuses. Tous les enfants de 4 ans en service de garde font des activités pour se familiariser avec leur future école, ce qui représente un facteur de succès pour une intégration réussie. Les enfants et leurs parents bénéficient du soutien nécessaire pour des transitions qui assurent la continuité des interventions et le bien-être des enfants.

Je me questionne sur la faisabilité d’un tel objectif. Tous les services de garde ne sont pas à proximité de la future école. Les frais de telles activités seront imposés aux services de garde ou aux parents ? Le voudront-ils ? Le pourront-ils ? La complexité de certaines cellules familiales ne sera nullement allégée!

SOUTENIR DES PRATIQUES ÉDUCATIVES ET PÉDAGOGIQUES DE QUALITÉ
Tous les services de garde éducatifs à l’enfance appliquent un programme éducatif qui répond aux conditions essentielles pour assurer le développement des enfants. Une évaluation rigoureuse de la qualité éducative est réalisée dans les services de garde et les améliorations nécessaires sont apportées en continu. Les tout-petits profitent d’aires de jeux extérieures mieux aménagées et les enfants de 4 ans bénéficient de matériel éducatif adapté à leurs besoins. Les enfants du nouveau cycle préscolaire, composé de la maternelle 4 ans et de la maternelle 5 ans, connaissent leurs lettres. Le personnel éducateur des services de garde éducatifs à l’enfance et le personnel scolaire ont accès à des outils et à de la formation pour les soutenir dans leurs interventions. Une attention particulière est portée à l’apprentissage du français chez les enfants immigrants.

La Loi sur les services de garde éducatifs demande déjà à l’ensemble des services de garde régis un programme éducatif. Cinq principes soutiennent ce programme :

  1. L’enfant est unique
  2. L’enfant est le premier agent de son développement
  3. Le développement de l’enfant est un processus global et intégré
  4. L’enfant apprend par le jeu
  5. La collaboration entre le personnel éducateur et les parents est essentielle.

Comment évaluer rigoureusement la qualité éducative dans les services de garde sans critères de mesure ? Les enfants auront-ils des objectifs à rencontrer ? Si oui, respecterions-nous l’unicité de l’enfant ? N’est-ce pas une contradiction en soi ?
Il est également stipulé que l’enfant de 4 ans DEVRA connaître ses lettres! Désirions-nous réellement devancer la préscolarisation ?

On nous présente la politique en ces termes : « Ils sont ce que leurs parents ont de plus précieux. Ils sont la richesse de leurs grands-parents. Ils sont l’avenir du Québec! La Stratégie Tout pour nos enfants constitue un jalon important de la toute première Politique de la réussite éducative, qui vise à soutenir les Québécoises et les Québécois dans leurs apprentissages, dès leur petite enfance jusqu’à l’âge adulte. »

Désirions-nous réellement institutionnaliser la petite enfance ? J’ose espérer qu’il sera toujours possible pour le tout-petit que nous chérissons de vivre son quotidien dans la joie de l’instantanéité!

Retour