Votre dernier numéro

 

Une clinique interdisciplinaire à but non lucratif

1 décembre 2018
Par Lydia Alder

 

Voilà une approche peu commune dans le milieu de la santé : une clinique de physiothérapie à but non lucratif. À Verdun, la clinique REGAIN fait les choses différemment afin de mieux servir la population. Cet organisme à but non lucratif offre des services dans trois secteurs complémentaires visant la santé et le bien-être de la population : la réadaptation physique, la récupération pendant et après un cancer et le développement de saines habitudes de vie.


Redonner à la communauté
Qu’est-ce qui distingue une clinique privée à but non lucratif des autres cliniques ?


À priori, le même type de services est offert pour des problématiques similaires par des professionnels et professionnelles de la santé, tels des physiothérapeutes, kinésiologues, ostéopathes, massothérapeutes, acupuncteurs et acupunctrices, ergothérapeutes, psychologues, nutritionnistes et infirmiers, infirmières. « Reconnue pour la qualité de ses services professionnels, sa contribution au bien-être physique de la population et son engagement social, la clinique vise l’équilibre budgétaire. Étant à but non lucratif, lorsqu’il y a des surplus, ils sont réinvestis dans notre programme d’oncologie et dans la communauté », m’explique Karine Tas, directrice de la clinique REGAIN.


Certains soins et services sont offerts gratuitement à une population plus vulnérable. Les prix demeurent raisonnables et les membres du CA sont des administrateurs bénévoles. Toute l’équipe a à cœur la qualité de vie de ses patients et de la communauté. D’ailleurs, ils ont tissé des liens avec des acteurs locaux pour, entre autres, offrir un club de marche gratuitement aux patients en oncologie.


L’interdisciplinaire
La physiothérapie peut aider à prévenir, à soulager et à traiter différents problèmes de santé physiques. Le médecin n’est pas toujours la porte d’entrée pour tous les maux. Sur le plan des problèmes musculo-squelettiques, comme les maux de dos, les entorses et les douleurs au genou, d’autres professionnels et professionnelles de la santé, comme les physiothérapeutes, sont beaucoup plus férus en la matière que les médecins pour vous aider. Ils détiennent une formation universitaire, de niveau maîtrise, qui porte principalement sur les déficiences et les incapacités physiques; ils peuvent vous recevoir sans prescription médicale et vous référer à un médecin si votre situation le nécessite. L’approche interdisciplinaire favorise les échanges entre professionnels et professionnelles. Elle permet d’optimiser la réhabilitation en travaillant parallèlement. La santé est vraiment considérée comme un tout.

 

Retour