Votre dernier numéro

 

Hommage aux bénévoles

1 juin 2013
Par Madame Diane Lamarche-Venne, présidente de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

L’engagement bénévole est la racine la plus profonde de la démocratie citoyenne sur laquelle repose le réseau public d’éducation. C’est dans un esprit de reconnaissance que la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) souligne l’engagement de parents et de citoyens bénévoles actifs dans ses établissements et instances en décernant annuellement Les margaux.

Mon engagement bénévole m’a permis d’être près de mes fils, de leur quotidien et de leurs préoccupations Être bénévole en milieu scolaire permet d’être assis aux premières loges. Aux premières loges des rêves que caressent nos enfants. Aux premières loges de l’ambition qui anime leur génération. Aux premières loges de l’espoir porté par nos bâtisseurs d’avenir. C’est tout un privilège.

La société québécoise est tissée des dizaines de milliers de bénévoles qui unissent leurs efforts à coup de petits et grands gestes, pour le plus grand bien des personnes qui en bénéficient au quotidien. En effet, au Québec, près de 37 % de la population âgée de 15 ans et plus fait du bénévolat, notamment au sein d’organismes voués à l’éducation.

À la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, au cœur de notre communauté éducative, les bénévoles sont très présents et consacrés à la réussite de tous les élèves, jeunes et adultes.

Il suffit de jeter un œil à la fenêtre d’une bibliothèque, de se pointer derrière la clôture d’une cour d’école, de monter à bord d’un autobus scolaire les jours de sorties éducatives, pour y trouver nos bénévoles, arborant la discrétion avec grande distinction.

Les bénévoles font partie de la grande famille de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, et je tiens à souligner haut et fort l’apport de l’action bénévole de ces hommes et ces femmes dans nos écoles. Voilà pourquoi la Commission scolaire est heureuse de célébrer à chaque année l’engagement de tous ses bénévoles lors de la soirée Les margaux.

Retour