Par Andrée-Anne Dionne-Emond, responsable des communications

 

Depuis près de 60 ans, l’organisme Les Petits Frères se consacre à briser l’isolement des personnes aînées de 75 ans et plus et partage avec elles amour, joie et tendresse, afin qu’elles se sentent vivantes et importantes jusqu’à la fin de leur vie. Au fil des ans, ce sont plus de 9 000 personnes aînées qui ont vu leur vie ainsi changée, des milliers de personnes qui ont su qu’elles comptaient à nouveau pour quelqu’un, et ce, jusqu’au bout de leur vie. 

En 2030, la population québécoise comptera plus de 1 098 000 personnes âgées de 75 ans et plus. Or, on sait maintenant qu’une personne âgée sur cinq n’a aucun proche sur qui compter. Plus encore, une personne âgée sur trois risque l’isolement sévère, n’ayant parfois aucun contact significatif depuis des années. D’ici 10 ans, ce sont ainsi 220 000 personnes âgées qui risquent de souffrir d’isolement.

Vivre dans la plus grande solitude, sans avoir personne à qui parler ou de contact physique, et ce, depuis des années, représente ainsi la douloureuse réalité de bien des personnes aînées de la province.

Cet isolement a des conséquences graves. Il entraîne souvent le déclin de la santé physique, favorisant l’hospitalisation, et la détérioration des capacités cognitives. De plus, il fragilise l’état mental en laissant souvent apparaître la démence, la dépression ou les idées suicidaires. Dans tous les cas, il raccourcit l’espérance de vie et impose une affreuse souffrance que la présence des bénévoles des Petits Frères permet d’éviter. 

L’esprit de famille soulage la souffrance de l’isolement

Les programmes d’accompagnement des Petits Frères offrent du réconfort et adoucissent la vie des personnes aînées isolées. L’approche utilisée est variée et personnalisée, et mise sur les bienfaits de relations humaines porteuses de sens. En accueillant les personnes âgées isolées dans leur grande famille, Les Petits Frères leur apportent ce dont elles ont le plus besoin :

  • savoir qu’elles existent pour quelqu’un;
  • des relations humaines durables à un âge où les deuils et les pertes sont fréquents;
  • de l’affection, du soutien moral et du réconfort;
  • un sentiment de dignité et de bien-être;
  • le droit au rêve;
  • la certitude de n’être plus jamais seules.

Dans le cadre de la pandémie de la COVID-19, un nouveau service a été mis sur pied : une chaîne d’appels téléphoniques. Si vous êtes ou connaissez une personne de 75 ans et plus qui aimerait recevoir des appels de façon régulière par un bénévole des Petits Frères afin de briser la solitude, vous pouvez communiquer avec l’organisme gratuitement de partout au Québec au 1 877 805 1955. Un bénévole a hâte de vous parler